Laurent Delan.PNG

Laurent Delan

Approvisionneur

Départ à la retraite prévu en décembre 2022 après 46 ans de carrière ...

Une interview pleine de bonhomie, comme Laurent l'est naturellement :-)

 

L’histoire de LABELIANS, comme quelques autres success story débute « petit ».

Laurent débute en juin 1976, 5 ans après les débuts de CML, en qualité de chauffeur-livreur.

Il livrait alors sur Paris, en Ile-de-France. L'entreprise travaillait avec les petits labos.

Laurent procédait à des enlèvements chez certains fournisseurs. Ils n’étaient qu’une petite poignée d'employés, 3 ou 4 au magasin, à Sevran, rue de Stalingrad.

L'équipe faisait tout : réceptionnait, déchargeait, préparait les commandes, livrait avec un petit camion. Ensuite, la société s’est dotée d’une remorque personnalisée, au logo CML. 

Laurent a fait cela 1 ou 2 ans, puis est passé à la préparation de commandes et au chargement. Pendant 4 ans, à Sevran, puis durant 15 ans, au magasin, à Nemours.

Vers 1996, Laurent a intégré l'équipe des Appros avec son acolyte, Patrick. 

La résilience, un trait de caractère !

Laissons à Laurent le soin d'évoquer un évènement marquant dans l'histoire de la société:

« C’était une petite entreprise familiale. La société s’est vite développée. Nous étions assez appréciés des clients et de nos fournisseurs déjà à l’époque. Beaucoup nous ont soutenu lorsque nous avons vécu l’incendie en 2010. Cette catastrophe a permis de se remettre en question, de prendre la mesure de ce qui n’allait pas.

Autrefois, on était plus sur les acquis et ça marchait. Aujourd’hui, il faut que les choses bougent et on le réalise au quotidien ! »

Le plaisir de ne pas s’ennuyer

« Être approvisionneur, c’est être polyvalent. On ne s’ennuie pas. On fait attention aux stocks, on relance les fournisseurs. La routine n’existe pas.

Mon travail me plaît et nous le faisons dans une bonne ambiance. »

« En quelques mots, je dirais que j’ai vécu une carrière agréable, plaisante. »

 

Et demain ?…

« Retraite ! en décembre 2022. C’est la date que je me suis fixée depuis 3 ans et elle reste inchangée.

" Ce que je souhaite à la société : Qu’elle continue de progresser ! "